Le suicide de Lorna Breen, cheffe des urgences à New York, a bouleversé l'opinion américaine. Elle travaillait en première ligne face à la pandémie. Pour ses proches, son geste fatal est lié aux souffrances psychologiques endurées par les soignants.
TEMOIGNAGE. "Ma fille médecin urgentiste s'est suicidée, éprouvée par son combat face au Covid-19"

Comme la majorité des soignants, Lorna avait son métier chevillé au corps et au cœur. Prendre soin des autres, les soigner, les guérir coûte que coûte, quitte à dépasser ses propres limites physiques et psychologiques. Cheffe du service des urgences du New York Presbyterian- Allen Hospital, à Manhattan, la docteure Lorna Breen, 49 ans, était au front face au coronavirus. Épicentre de l'épidémie aux Etats-Unis, où l'on dénombre 118 000 morts, la ville de New York compte près de 24 000 décès dus au Covid-19.

"Elle a essayé de faire son travail, et ça l'a tuée", a déclaré au New York Times, son père, Philip Breen, également médecin. Elle est morte le 26 avril des blessures qu'elle s'était infligées chez ses parents, à Charlottesville, en Virginie. C'est l'ampleur de son implication pour son métier qui a ébranlé Lorna Breen au point de lui faire commettre l'irréparable. Un geste de détresse que ses proches expliquent par un syndrome de stress...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !