De 1975 jusqu'à la mort du chanteur en 1991, Serge Gainsbourg et Maurice Renoma sont inséparables. Dans les colonnes de Vanity Fair, le styliste se remémore avec douleur la fin de vie malheureuse de la star, entre déchéance et solitude.
Serge Gainsbourg est mort seul : cette triste révélation

Après une vie à cent à l'heure, jalonnée de succès qui l'ont galvanisé et d'échecs qui l'ont meurtri, Serge Gainsbourg a fini sa vie seul. Cette existence faite d'excès en tous genres l'ont affaibli et mis en marge de la société. Maurice Renoma qui a fait sa connaissance en 1975 et qui a noué avec lui une solide amitié, se souvient d'un homme "très faible" deux ans avant sa mort en 1989, lors d'une tournée au Japon. "Il fait un malaise dans sa loge, n'arrive plus à nouer ses lacets et me réclame une photo pré-mortem" se souvient avec tristesse son ami et complice dans les colonnes de Vanity Fair ce 4 novembre, "Il en plaisante. Je remarque qu'il boit moins et qu'il me parle du passé comme si il était d'un autre siècle". Ce jour-là, le styliste va entendre une nouvelle qui va lui glacer le sang : Serge Gainsbourg lui confie qu'il est atteint d'un cancer. A leur retour, le chanteur s'enferme de plus en plus seul chez lui, dans son antre de la rue de Verneuil.

"Je n'ai jamais connu quelqu'un de plus solitaire que Serge sur sa fin, il n'y a personne avec lui quand il décède" regrette Maurice Renoma. Celui que l'on surnomme Gainsbarre meurt le 2 mars 1991 à son domicile parisien après une énième crise cardiaque. Il est retrouvé nu, gisant sur le sol de sa chambre à coucher. Un drame pour sa fille Charlotte Gainsbourg, âgée de seulement 19 ans. "J’aurais pu ou dû m’y attendre, mais j’ai été foudroyée, explique-t-elle, "Tout le monde...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >