L'émission Sept à Huit sur TF1 a été accusée d'avoir diffusé un blackface dans son émission dimanche 16 février. Le présentateur Harry Roselmack réagit.
Sept à Huit : Harry Roselmack réagit après la diffusion d'un blackface dans l'émission

Polémique autour de l'émission Sept à Huit sur TF1. Dimanche 16 février, les téléspectateurs ont pu y voir le témoignage d'une adolescente de 16 ans, prénommée Nina, ancienne prostituée victime de viol. Son père est l'auteur d'un livre qui relate cette douloureuse histoire, Papa, viens me chercher. Un témoignage bouleversant, néanmoins entaché par une polémique : pour garder l'anonymat, la jeune femme était maquillée d'un fond de teint foncé et portait une perruque afro.

La manière dont Nina a pu préserver son identité a attisé la colère des internautes, qui ont dénoncé ce blackface. Pour rappel, le terme désigne une pratique raciste, d'un autre temps, dans laquelle des acteurs à la peau blanche du théâtre américain se fonçaient la peau de manière caricaturale pour tourner les personnes noires en ridicule.

Les internautes montent au créneau

"On l'a déguisée en noire, donc nous les noirs on est des déguisements ?", "Le blackface de Sept à Huit...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >