Alors qu'elle est en train de perdre son poste d'ambassadrice des pôles, Ségolène Royal est déjà en train de préparer un rebondissement : elle se préparerait aux élections présidentielles de 2022. Une course à la présidence qui pourrait la mettre en concurrence avec son ancien mari ?
Ségolène Royal et François Hollande rivaux en 2022 ?

Le retour des anciens du PS ? Alors que Ségolène Royal a quitté son poste d'ambassadrice des Pôles après avoir été poussée vers la sortie par Emmanuel Macron, Michaël Darmon, éditorialiste à Europe 1, y voit une opportunité pour l’ancienne finaliste des présidentielles de 2007 de prendre une revanche. Alors qu’elle avait dû s’incliner face à Nicolas Sarkozy, cette déconvenue pourrait être l’occasion rêvée d’écrire un nouveau chapitre.

« Ségolène Royal va-t-elle se préparer pour 2022 ? interroge l’éditorialiste. D'abord, lorsque sa mission aura officiellement pris fin, il y aura le moment où, frappée par un crime de lèse-finaliste de la présidentielle, l'ancienne candidate fera comprendre que la rupture est consommée. » Le crime de lèse-finaliste énoncé par Michaël Darmon, c’était aussi celui de François Hollande qui n’avait pas soutenu sa compagne face au redoutable adversaire qui dirigeait l’UMP.

"François Hollande, lui aussi en embuscade pour 2022."

« Ce n'est pourtant pas faute d'avoir voulu entrer en macronie. À chaque remaniement, elle y a cru... mais rien n'est venu. » Une phrase qui vient rappeler que l’ex cheffe du PS a longtemps espéré un petit geste de la part d’Emmanuel Macron. Mais ses saillies contre le gouvernement n’ont pas plu, et ont fini d’enfermer Ségolène Royal dans un « personnage théâtral » qui pourrait, selon Michaël Darmon, être ce qu’il faut à un Parti Socialiste...