Face au comportement pas toujours approprié de son fils Andrew, la reine Elizabeth II a su trouver une alliée de taille en la personne de Sarah Ferguson.
Sarah Ferguson : Elizabeth II indulgente avec elle pour une bonne raison

Pour avoir la paix, il faut savoir concéder. Telle est la leçon qu'Elizabeth II semble se donner depuis le début de son règne. La monarque britannique aura su résister à de nombreuses polémiques. Et pour y arriver, la souveraine de 94 ans peut compter sur des alliés pour le moins inattendus. Alors que son fils Andrew est au coeur d'un scandale sans précédent dans la famille royale - le prince est accusé d'avoir eu des relations sexuelles avec des mineures -, Elizabeth II a vu dans Sarah Ferguson une aide non négligeable pour canaliser son fils pendant plusieurs années.

Comme le rappelle Vassi Chamberlain, un ancien journaliste pour Tatler, "la réputation de bouffon maladroit et arrogant (du prince Andrew - NDLR) n'est pas sans fondement". Pour justifier son propos, le reporter raconte un déjeuner, qui a eu lieu au milieu des années 2000, où le duc d'York s'est ridiculisé devant toute une assemblée. Le prince délivre un discours de 30 minutes, qui prend plus les aspects d'"un monologue non sollicité" et ennuie l'ensemble des personnes présentes. Un événement caractéristique selon le journaliste. Pour lui, la seule période où le fils d'Elizabeth a pu trouver une forme de stabilité, c'est lors de son mariage avec Sarah Ferguson.

Après le divorce, la dérive

Le couple s'est marié en 1986. Pendant leur union, ils ont eu deux filles, Beatrice et Eugenie. Le duo multiplie les visites officiels pour La Firme et apparaît comme un élément phare de la...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !