Sur LCI ce 28 avril, Roselyne Bachelot éreinte les partis de l'opposition. "Il y a beaucoup de politique (..) de tous les côtés", note-t-elle en commentant les critiques faites au plan de déconfinement du gouvernement. Elle n'épargne même pas ses anciens collègues des Républicains.
Roselyne Bachelot s'en prend à ses anciens collègues : "Qu'ils balaient devant leur porte !"

Quand Roselyne Bachelot tire, tous aux abris. Ce 28 avril, l'ancienne ministre de la santé, que la crise sanitaire actuelle a vu revenir en grâce, était invitée comme chroniqueuse sur LCI pour commenter la présentation du plan de déconfinement à l'Assemblée nationale. Et dans le rang de l'opposition, chacun y a pris pour son grade. En commentant les critiques faites au gouvernement par les différents acteurs politiques, l'ancienne docteure en pharmacie à appeler à ce que "ces gens là balayent devant leur porte".

C'est d'abord Jean-Luc Mélenchon qui s'est vu retoqué de manière factuelle : Roselyne Bachelot a retrouvé des propos du leader de la France insoumise pour noter ses incohérences sur le confinement. Le PS, lui, est accusé d'avoir "démantelé l'établissement public de la réserve et de l'urgence sanitaire". Quant à Marine Le Pen, Roselyne Bachelot lui rappelle les attaques qu'elle lui avait proférées en 2019 pendant la grippe H1N1. Mais Roselyne Bachelot n'épargne pas non plus son propre clan : ses anciens collègues des Républicains. "Qui a fait le forcing sur le président de la République pour maintenir cette désastreuse idée de faire le premier tour des municipales ? C'est quand même Les Républicains !", assène-t-elle.

Roselyne Bachelot, solidaire avec le gouvernement

Roselyne Bachelot le note : "il y a beaucoup de politique (...) de tous les côtés."Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que l'ancienne ministre fustige ceux...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !