Depuis sa retraite politique en 2012, Roselyne Bachelot avait changé de profession et participé à plusieurs émissions de télévision et de radio. Son ancien collègue à LCI David Pujadas lui a délivré un message très personnel ce lundi 6 juillet.
Roselyne Bachelot, ministre : le clin d’œil de son ex-collègue David Pujadas

Après la défaite de Nicolas Sarkozy en 2012 face à François Hollande, Roselyne Bachelot - qui était alors ministre de la Santé - avait décidé de s'octroyée une petite parenthèse médiatique, devenant chroniqueuse sur C8, France 5, LCI ou RTL. Une nouvelle activité qui l'a poussée à être omniprésente sur les plateaux télé lors de la pandémie de coronavirus, où elle a su tirer partie de son ancien rôle de ministre de la Santé. Littéralement réhabilité aux yeux du grand public, Roselyne Bachelot était redevenue un personnage médiatique et politique incontournable ces dernières semaines, et même si elle avait crié ici et là qu'on ne l'y reprendrait plus à intégrer un gouvernement, elle n'a su résister aux chants des sirènes d'Emmanuel Macron et Jean Castex qui l'ont nommée ministre de la Culture ce lundi 6 juillet.

Au soir de cette nomination surprise, son ancien collègue sur LCI David Pujadas est revenue sur le nouveau rôle politique de l'ex-chroniqueuse, rappelant au passage un extrait d'interview datant de 2016 dans lequel Roselyne Bachelot déclarait face à Arlette Chabot : "Quand je vois les visages ravagés des ministres actuels, je me dis ouh la la... le visage ravagé de Stéphane Le Foll, par exemple, fait pitié..." Des propos forts qui prouvent aujourd'hui que l'on peut changer d'avis du tout au tout, mais qui n'ont pas laissé David Pujadas de marbre. Surpris par le franc-parler de la nouvelle ministre lors de cette interview,...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !