En juillet dernier, Valentin Monnier a écrit un texte, publié dans Le Parisien, où elle raconte avoir été violée en 1975 par Roman Polanski. Le réalisateur lui nie les faits.
Roman Polanski accusé de viol par une présumée victime française, le réalisateur conteste

"Sans J'accuse, je serais restée dans mon silence, comme je le fais depuis quarante-ans". Tandis que J'accuse de Roman Polanski sortait le 6 novembre dernier au cinéma, Valentine Monnier raconte dans une tribune publiée dans Le Parisien vendredi 9 novembre, avoir été violée en 1975 par le réalisateur, alors qu'elle était âgée de 18 ans. Si elle a décidé de sortir du silence de nombreuses années après les faits, c'est parce que la photographe ressent ce nouveau film comme "une provocation", où selon elle, le réalisateur "se pose en victime du même acharnement mensonger des tribunaux et des médias", comme le fut Jérôme Dreyfus, durant la célèbre affaire qui porte son nom, et a donné lieu à la tribune J'accuse, signée Emile Zola.

"Polanski n'est la victime que de lui-même et je n'ai plus le choix", commence-t-elle ainsi, avant de raconter le viol qu'elle aurait subi, et que le réalisateur conteste. "En 1975, j'ai été violée par Roman Polanski. Je n'avais...