Alors que Germinal, la nouvelle série de France 2, est diffusée dès ce mercredi 27 octobre, on se souvient qu'en 1993, Claude Berri tournait lui aussi une adaptation de l'œuvre de Zola, dans laquelle le chanteur Renaud faisait ses premiers vrais pas d'acteur face à Gérard Depardieu. Retour sur une expérience qu'il dit l'avoir « miné ».
Renaud : pourquoi le chanteur a-t-il eu honte de tourner Germinal ?

Le Germinal de Claude Berri, sorti sur grand écran il y a presque trente ans, a marqué les vrais débuts au cinéma du chanteur Renaud, dont la santé aujourd’hui, à 69 ans, inquiète régulièrement ses fans -dont nous faisons partie. A l’époque, Renaud a 40 ans. Il est au zénith de sa carrière d’auteur-compositeur-interprète, mais sa vie personnelle, comme le confiera plus tard son frère Thierry Séchan, vacille. Le temps qui passe, la difficulté de l’engagement l’angoissent. Sans compter la douleur suite à la mort brutale de son pote Coluche, rencontré, tout comme Miou Miou, au Café de la Gare, où il a un temps tâté des planches.

En 1992, Renaud décide d’accepter la proposition du producteur et réalisateur Claude Berri qui, depuis qu’il l’avait vu chanter en 1980, à Bobino, avait gardé dans un coin de sa tête l’idée de le diriger un jour. On a dit alors que Renaud avait fini par accepter le rôle d’Etienne Lantier car il craignait que Berri ne le donne à Patrick Bruel. C’est faux. C’est l’acharnement, la passion et la certitude du cinéaste qui ont fini par le convaincre. Plus tard, il confiera dans Télérama que ce dernier lui répétait sans cesse : « T'auras même pas à jouer, chéri, t'auras qu'à être toi-même ! Lantier, c'est toi, un homme allergique à l'oppression, à l'injustice : un rebelle ». Et comme il est fasciné par le roman de Zola, le chanteur accepte.

S’ensuivront 148 jours de tournage pour un...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !