Seule contre tous. Dans sa course aux élections municipales, Rachida Dati est la cible de nombreuses critiques. Dans un article du Parisien, paru ce 19 février, une ancienne amie de la candidate dénonce un comportement manipulateur et intéressé.
Rachida Dati "utilise les gens et les jette ensuite" : une de ses ex-amies règle ses comptes

Dans la course à la mairie de Paris, tous les coups sont permis. Et ce n'est pas Rachida Dati qui pourra dire le contraire. En bonne position selon un dernier sondage réalisé par Le Figaro, la candidate Les Républicains confirme sa forte dynamique, et se tient prête à combattre tous ceux qui entraveront son chemin. "Toute sa vie, elle a plutôt défoncé la porte que tourné la poignée", résume au Parisien Franck Louvrier, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, qui a suivi l'ex-garde des Sceaux depuis ses débuts en politique. Une attitude combattive qui se reflète dans son comportement avec les autres.

"(Rachida Dati) était sympa, marrante, dans un univers qui ne l'était pas", confie au quotidien local Marie-Hélène Debart, ancienne conseillère de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur sur les questions corses. A l'époque, celle qui est alors une jeune énarque est "très amie" avec la maire du VIIème arrondissement de Paris. Pour un temps seulement. "Elle utilise les gens et elle les jette ensuite, elle n'a aucun état d'âme", tâcle-t-elle aujourd'hui. Un comportement peu délicat pour compenser un manque de travail, selon des sources du Parisien. "C'était une nana qui ne maîtrisait pas trop ses sujets, elle vous entourloupe. Mais Sarko, lui, les maîtrisait…"

"Fabrique de boules puantes"

Connue pour ses coups de sang, la candidate à la mairie de Paris semble aujourd'hui plus clivante que jamais. "Elle dénonce les boules puantes à son...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.