R. Kelly, déjà visé par onze accusations d'agressions sexuelles aggravées, vient d'être à nouveau arrêté aux États-Unis selon TMZ. Le rappeur fait face à treize nouveaux chefs d'inculpation, pour pédopornographie et esclavagisme sexuel.

L'enfer continue pour R. Kelly. Cinq mois après avoir été libéré sous caution tout en plaidant non-coupable des allégations de violences sexuelles aggravées qui le visent, voilà que le rappeur fait face à treize nouveaux chefs d'accusation qui mettent en péril toute sa défense. Selon le magazine TMZ, R. Kelly a été arrêté aux États-Unis ce jeudi 11 juin, à son domicile dans l'Illinois. L'homme de 52 ans est désormais accusé de "pédopornographie" et "esclavagisme sexuel".

Le porte-parole du bureau du procureur américain de l'Illinois a révélé que de nouvelles investigations ont permis de découvrir que R. Kelly détenait plusieurs fichiers pédopornographiques sur lesquels des enfants sont amenés à commettre divers actes sexuels. Des allégations d'"entrave à la justice" visent également le rappeur. Jusqu'alors, R. Kelly était visé par onze chefs d'accusations : cinq agressions sexuelles abusives aggravées, quatre agressions sexuelles aggravées et deux...