Pour certains Premiers ministres, l'après-Matignon est synonyme d'un éloignement de la politique. Tel est le cas de Dominique de Villepin, loin du gouvernement depuis 2007, qui vogue vers d'autres horizons.
Que devient Dominique de Villepin ?

En mai 2007, après plus d'un an de bons et loyaux services en tant que Premier ministre sous Jacques Chirac, Dominique de Villepin quittait Matignon, laissant sa place à François Fillon, chef du gouvernement de Nicolas Sarkozy. Depuis, l'ancien locataire du 57 rue de Varenne se fait discret. En 2008, il avait prêté serment pour devenir avocat au barreau de Paris endossant ensuite le rôle de président du comité de conseil international de l'agence de notation financière Universal Credit Rating Group, cinq ans plus tard. Le 1er juillet 2015, il se retirait du barreau de Paris au profit de son entreprise Villepin International. Une société aux activités multiples dont le réseau s'étend jusqu'en Chine, en Iran ou encore au Qatar. Plus récemment, et neuf ans après l'affaire Clearstream pour laquelle il a été relaxé en 2011, ce père de famille avait pour projet de se reconvertir dans l'art en ouvrant sa propre galerie à Hong Kong avec son fils Arthur. Reconversion mise à mal par la pandémie de coronavirus. Pour Dominique de Villepin, la vie après Matignon a signé la fin de son mariage avec sa femme Marie-Laure Viébel mais aussi celle de ses ambitions politiques. Il avait pourtant tenté un retour, dès la prise de fonctions de son ancien ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, dont il a fait la connaissance alors qu'il était encore chef du gouvernement.

En 2009, l'ex-Premier ministre de Jacques Chirac cristallisait la rivalité qui a marqué sa...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !