Actuellement en déplacement en Nouvelle-Zélande, avec son épouse Camilla, le prince Charles subit de plein fouet les répercussions de l'interview accordée à la BBC par son petit frère Andrew. Et il n'est pas content..
Prince Charles: pourquoi il en veut terriblement à son frère cadet Andrew

La reine n'avait pas besoin de ça. Entre les velléités d'émancipation de Meghan et Harry et les problèmes de santé de son époux le Duc d'Edimbourg, la coupe de la monarque de 93 ans était déjà pleine. Néanmoins faisant fi des avis autour de lui le prince Andrew éclaboussé par le scandale Epstein a voulu s'exprimer. Et c'est donc dans les salons de Buckingham Palace (il avait reçu l'assentiment maternel pour le faire) que le 16 novembre dernier il a accordé un entretien à une journaliste très expérimenté de la BBC. Il faut dire que les accusations de Virginia Roberts Giuffre qui a affirmé qu'il l'avait obligée à avoir des rapports sexuels, alors qu'elle n'avait que 17 ans mettait le Prince dans une situation difficile. Aussi a-t-il renoncé au mantra de sa royale maman "Ne jamais s'excuser, ne jamais s'expliquer" . Hélas pour lui l'interview s'est avérée en tous points catastrophique. Et la presse a comparé le moment télévisuel à "un crash automobile" . Un très mauvais moment à vivre pour le Prince qui était persuadé très étrangement que "tout s'était très bien passé".

Un voyage en Nouvelle-Zélande chahuté par les remous de l'affaire...