Sur les réseaux sociaux, Pascal Légitimus a tenté de se justifier suite à ses propos sur Roman Polanski. "Je me suis mal exprimé", a concédé le membre des Inconnus.
Pascal Légitimus : ces propos "flous" qui ne passent pas

Pascal Légitimus a finalement fait marche arrière. Vendredi 15 novembre, le comédien était invité sur le plateau des Grandes Gueules sur RMC. Interrogé sur le boycott du dernier film de Roman Polanski, il avait alors estimé qu'il fallait "dissocier l'homme de l'artiste". Il a également raconté avoir côtoyé cet "homme vraiment charmant", il y a une vingtaine d'années, lors d'un "dîner". Des propos mal interprétés que Pascal Légitimus avait souhaité préciser sur les réseaux sociaux. Il avait alors rédigé un message mis en ligne sur le compte Facebook des Inconnus.

"Ce n'est pas parce que Polanski m'a invité à déjeuner il y a vingt ans et que j'aime ses films que je suis pour la pédophilie et que je le défends. On va arrêter de dire des crétineries et réfléchissez un peu (...). Voltaire était raciste, Sade pervers, Céline vous savez, Genet, Cocteau, Trenet, homosexuels, et pourtant vous appréciez leurs œuvres… Vous avez donc tous et toutes dissocié l'œuvre et son auteur", écrivait le comédien dans une plaidoirie qui a depuis été supprimée. Avec ce message, il tente de justifier sa position et met sur le même plan racisme, pédophilie et homosexualité. Une position qui a rapidement fait polémique.

Pour éteindre l'incendie, l’acolyte de Bernard Campan et Didier Bourdon a alors publié un nouveau post, sur son compte Twitter cette fois : "Je me suis mal exprimé. Sous le coup de l'émotion, car ayant apprécié ses œuvres...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !