Dans l'ombre monumentale de son acteur à succès de père, Chet Hanks s'est confié à nos confrères de Toofab. Être le fils d'une des plus grandes stars d'Hollywood a des avantages mais aussi quelques inconvénients notables.
Pas facile d'être le fils de Tom Hanks : "je dois travailler deux fois plus que les autres"

Une bénédiction autant qu’une malédiction. C’est ainsi que Chet Hanks qualifie le fait d’avoir Tom Hanks comme père en répondant aux questions de nos confrères de Toofab : « Je ne me plains pas, vous savez. C’est ainsi et c’est cool. J’adore mon père, c’est un grand homme, un grand acteur, donc je suis à une bonne place. » Mais il affirme être condamné à être enveloppé par l’ombre paternelle : « Si j’inventais un remède au cancer demain, l’article dirait : “Le fils de Tom Hanks invente le remède contre le cancer“, vous voyez ? C’est inévitable. »

À 29 ans, l’aîné que l’acteur a succès a eu de sa relation avec Rita Wilson affirme qu’en tant qu’enfant privilégié, tu dois « travailler deux fois plus dur parce que tout le monde pense que tout t’a été acquis. » « Et ce n’est pas le cas. Tout ce que j’ai eu, j’ai eu à le gagner moi-même. Ce n’est pas comme si je pouvais passer un coup de fil et – boom – c’est bon ; ce n’est pas comme ça que ça marche. »

Jouissant d’une carrière peu honteuse dans le monde des séries avec des rôles récurrents dans Empire, Shameless, Maron et Larry et son nombril, le comédien et rappeur qui a souffert d’une addiction à la cocaïne ayant causé bien des déconvenues à son père affirme que si ce dernier usait de son influence pour lui décrocher des rôles, ce serait dommageable pour l’un comme pour l’autre : « Il pourrait le faire mais il ne le...

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >