Ce mercredi 9 décembre, Nicolas Sarkozy s'est présenté devant la trente-deuxième chambre du tribunal judiciaire de Paris au bras de son épouse, Carla Bruni. Une invitée surprise qui a provoqué l'agitation de la salle, informe L'Obs.
"Pas de photos !" : Carla Bruni-Sarkozy crée l'agitation au procès de son mari

Alors que Me Jacqueline Laffont lançait ce mercredi 9 décembre les plaidoiries de la défense dans l'affaire dite "Bismuth", Carla Bruni est, pour la première fois, apparue aux côtés de Nicolas Sarkozy qui comparaît devant la justice pour "corruption" et "trafic d’influence". Une invitée surprise qui a mis la trente-deuxième chambre du tribunal judiciaire de Paris en émoi, révèle L'Obs.

« Regardez, regardez, avec le président ! » Face à la « grosse agitation » provoquée par la venue de l'ancien mannequin, l'huissier et les policiers ont dû rappeler les règles de bienséance aux avocats et autres conseillers en communication présents. « Pas de photos dans la salle », se sont-ils agacés. Un rappel à l'ordre qui n'a pas suffi à calmer l'auditoire. « Mesdames et messieurs, le tribunal ! », ont-ils alors insisté.

Non contente de son petit effet, la principale intéressée a quant à elle rappelé son soutien à son mari en dévoilant sur Instagram des clichés pris quelques minutes avant son entrée dans la salle. "Je me tiens près de mon homme", a sobrement légendé la maman de Giulia, accompagnant son message d'un cœur. Discrète depuis l'ouverture du procès, Carla Bruni n'a jamais caché son admiration pour son époux, qu'elle soutient envers et contre tout. "Je suis fière de toi mon amour, comme tu es clair, comme tu es droit, comme tu es fort et comment tu restes debout envers et contre tout et dans toute cette boue", écrivait-elle ainsi...

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >