Ministre de la Santé depuis trois mois, Olivier Véran s'est montré très peu présent à son poste de conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes depuis plusieurs mois. Ce qui va lui coûter cher.
Olivier Véran : ce petit coup dur à son portefeuille

Une absence qui finit par lui coûter cher. Depuis plusieurs mois, Olivier Véran est sur le devant de la scène politique en tant que ministre de la Santé. Pour lutter contre la pandémie de coronavirus, il a enchaîné les réunions pendant le confinement, ainsi que les missions à l'Assemblée nationale et au sein de son ministère. Cependant, depuis le début de l'année 2019, le successeur d'Agnès Buzin est également conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes. Et c'est bien de ce côté là qu'il a vu ses indemnités largement rabotées, rapporte Capital.

En effet, en 2019 et 2020, Olivier Véran a "séché" des séances de l'Assemblée plénière de la région Rhône-Alpes-Auvergne, ainsi que des réunions de commissions. ce qui lui a fait perdre pas moins de 10.000 euros brut, depuis le mois de janvier 2019, et ce conformément au règlement de la région présidée par Laurent Wauquiez, soulignent nos confrères. Après avoir manqué 28% des instances régionales en...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !