À l'occasion d'un transfert de prison, le procureur a cru que Nordahl Lelandais s'était évadé. Une scène "ubuesque, révélatrice de la tension qui entourait la gestion du dossier" raconte dans son livre l'avocat du meurtrier présumé de Maëlys.
Nordahl Lelandais : le jour où le procureur a cru qu'il s'était évadé de prison

C'est la hantise de tous les juges et tous les procureurs : l'évasion d'un prisonnier. Particulièrement redouté, cet événement est encore plus craint quand il s'agit d'un détenu médiatique, accusé d'avoir enlevé puis tué une petite fille. Dans son livre, Soit je gagne, soit j'apprends, Alain Jakubowicz, l'avocat de Nordahl Lelandais révèle que le procureur en charge de l'affaire a cru que le meurtrier présumé de Maëlys s'était évadé.

La scène se passe un vendredi soir, peu après 22h. Ce jour-là, la radio informe qu'un transfert de Nordahl Lelandais a été organisé. "Personne n'avait été informé", ni la famille du prisonnier, ni son avocat, raconte Alain Jakubowicz. "Surpris et inquiet que l'on ne sache pas où il avait été conduit", ce dernier a alors décidé d'appeler le procureur sur son téléphone portable. "Il ne savait pas non plus où se trouvait mon client, et lâcha, excédé, qu'il était même possible qu'il se soit évadé", révèle l'avocat...