Si Emmanuel Macron avait soi-disant repéré Jean Castex depuis longtemps, Nicolas Sarkozy aime à croire qu'il n'est pas tout à fait étranger à sa nomination à Matignon. Comme l'a indiqué Le Point, l'ancien président a "exulté" en apprenant que plusieurs figures de droite avaient été nommées au sein du gouvernement.
Nicolas Sarkozy fou de joie du choix d’Emmanuel Macron : « On est à la mode »

Son ombre a plané sur le remaniement ministériel. Trois ans après son arrivée à l’Élysée, Emmanuel Macron a décidé, comme la majorité de ses prédécesseurs, de se séparer de certains de ses ministres et d'en promouvoir d'autres, à l'instar de Marlène Schiappa et de Gérald Darmanin, qui forment désormais un duo place Beauvau. Parmi les nouveaux arrivants, figurent plusieurs personnalités issues de la droite. Jean Castex, qui remplace désormais Édouard Philippe à Matignon, a par exemple été secrétaire général adjoint de l'Élysée sous Nicolas Sarkozy. Roselyne Bachelot, ancienne ministre de la Santé sarkozyste, est quant à elle chargée du ministère de la Culture. Autant d'arrivées qui laissent penser que l'ancien président, devenu conseiller de l'ombre d'Emmanuel Macron, a une nouvelle fois joué de son influence.

Lorsqu'il a appris sa nomination à Matignon, le successeur d’Édouard Philippe a d'ailleurs pris le soin d'appeler Nicolas Sarkozy pour le prévenir. Sans surprise, la nouvelle a réjoui l'ancien président qui a "exulté", comme l'a rapporté Le Point, dans son nouveau numéro paru ce jeudi 9 juillet en kiosque. "On est à la mode!", a réagi, enthousiaste, l'époux de Carla Bruni. C'est d'ailleurs le même qui avait conseillé, plus tôt, à Emmanuel Macron de changer de Premier ministre. "Ne faites pas la même connerie que moi!", aurait-il glissé, comme un énième conseil à l'actuel chef de l’État.

Nicolas Sarkozy a...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !