Le 14 septembre dernier à Culiacan (Mexique) aux alentours de 18h30, la police a découvert le corps sans vie de Claudia Ochao Félix, nue, dans les draps de son lit. Ses liens avec des cartels de narcotrafiquants soulèvent de nombreuses interrogations dans son pays, où elle était une véritable star des réseaux sociaux.

Claudia Ochoa n’était pas une fille comme les autres : elle était aussi bien surnommée la “kim kardashian mexicaine” que “l’impératrice d’Anthrax”. Une appellation bien plus sombre que le sobriquet en référence à sa plastique plantureuse, qu’elle montrait sous tous les angles sur instagram. La jeune femme de 34 ans, mère de trois enfants, serait morte d'asphyxie, suite à un mélange excessif de drogue et d’alcool. Mais les rumeurs vont bon train : une photo de son cadavre flouté serait visible sur Twitter, certains jurent y voir les traces d’une strangulation…

Des liens obscurs avec les narcotrafiquants

Son mari, qui croupit dans une prison américaine, n’est autre que celui que l’on prénomme “el chino Anthrax”, un narcotrafiquant, arrêté le 30 décembre 2013 à Amsterdam. Proche d’Elchapo, il était à la tête d’un squad de meurtriers qui semait la terreur à Sinaloa, une région mexicaine littorale. Ironie du sort: il a été arrêté grâce aux photos dont il abondait son compte instagram, surveillé de près par le FBI. Sourire aux lèvre aux côtés de Paris Hilton, posant devant des voitures de luxe, le jeune homme se...