À l'occasion du 34e triste anniversaire de la mort de Pauline Lafont, Gala vous propose de revenir sur la fake news dont a été victime la comédienne décédée accidentellement à 25 ans, de la part du journaliste Guillaume Durand.
Mort de Pauline Lafont : la "gigantesque connerie” de Guillaume Durand… qui l’annonçait vivante

C’était un 11 août, il y a déjà trente-quatre ans. Il s’agit de la mort de la comédienne Pauline, fille de l’actrice Bernadette Lafont. La jeune femme n’avait que 25 ans lorsqu’elle a été retrouvée après un accident fatal qui a eu lieu au cours d’une randonnée dans les Cévennes. Mais, avant que quelqu’un ne tombe enfin sur son corps, de nombreuses spéculations ont vu le jour. En effet, il a fallu plus de trois mois de recherches, en vain, pour comprendre ce qu’il était arrivé à la star du film L’Été en pente douce et entre-temps, un journaliste avait fait circuler une fake news à son sujet.

Guillaume Durand, à la tête du journal télévisé de 20 heures, diffusé alors sur La Cinq, avait déclaré à la télévision, début septembre 1988, qu’il avait "des assurances selon lesquelles Pauline [était] vivante", en se reposant sur une soi-disant source "bien informée". Celle-ci lui avait ainsi affirmé, de manière anonyme peu avant le JT, que l’actrice, éreintée, avait décidé de se reposer à la campagne et qu’elle "reviendra[it] bientôt" sur le devant de la scène après avoir "pris du recul". Une information qui était totalement infondée et qui avait énormément blessé sa mère, Bernadette Lafont, déplorant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite