Fidèle en amitié, Jean-Loup Dabadie, décédé ce dimanche 24 mai à l'âge de 81 ans, n'a jamais oublié l'incident qui a mis un terme à ses relations avec Jean Dujardin. Un épisode douloureux que l'académicien et parolier avait confié au magazine "Schnock".
Mort de Jean-Loup Dabadie : pourquoi il était brouillé avec Jean Dujardin

Jean-Loup Dabadie, décédé ce dimanche 24 mai, laisse derrière lui une carrière prolifique. Parolier du célèbre "On ira tous au paradis" pour Michel Polnareff ou de "Femmes je vous aime" pour Julien Clerc, scénariste pour François Truffaut et Yves Robert, auteur de sketchs pour Guy Bedos, celui qui est entré à l’Académie française en 2008 a touché à tout et collaboré avec les plus grands. Certains sont même devenus des amis, à l’image de Jean Dujardin, que Jean-Loup Abadie a mis en scène en 2006 dans une adaptation théâtrale du film Deux sur la balançoire. Malheureusement, entre les deux hommes, l’amitié a tourné court, et ce, à cause d’une indélicatesse de l’acteur.

Les détails de la brouille sont restés frais dans la mémoire de Jean-Loup Dabadie, à en croire une interview accordée en 2018 par l’académicien au magazine Schnock, relayée par Closer. "On se voyait tout le temps. Je suis très fidèle à mes acteurs de théâtre. [...] C'est un type extrêmement sympathique", commence-t-il dans l’entretien. Alors que la pièce qu’il a mise en scène et dans laquelle joue Dujardin connaît un beau succès, Jean-Loup Dabadie invite son acteur à déjeuner chez lui : "Véronique (son épouse, ndlr) prépare un jolie table, elle sait que c'est un homme du Sud-Ouest qui aime la viande, elle achète une jolie côte de bœuf. [...] À 15 heures, ils ne sont toujours pas là."

"On a jamais reçu le moindre signe"

L’homme de lettres,...