Le journaliste et écrivain Jean Daniel est mort ce mercredi 19 février à l'âge de 99 ans. Fondateur du Nouvel observateur, proche d'Albert Camus, figure de la gauche pendant de longues années, il a rencontré durant sa carrière toutes les plus grandes personnalités. Notamment Fidel Castro, avec lequel il a vécu une scène totalement improbable en 1963.
Mort de Jean Daniel : cette scène incroyable vécue avec Fidel Castro

La "dernière figure du journalisme inspiré", selon l'historien Pierre Nora, s'est éteinte. Ce mercredi 19 février dans la soirée, Jean Daniel est mort à l'âge de 99 ans. C'est le journal qu'il avait fondé, le Nouvel Observateur devenu l'Obs, qui a annoncé la disparition de l'écrivain. "L'Obs a l’immense tristesse d’apprendre la mort de son fondateur et éditorialiste Jean Daniel. Il est décédé mercredi soir à l’âge de 99 ans après une longue vie de passion, d’engagement et de création", a annoncé son site le lendemain matin. Né le 21 juillet 1920 à Blida, en Algérie, Jean Daniel était "le plus prestigieux journaliste français, poursuit l'Obs. Il fut à la fois un témoin, un acteur et une conscience de ce monde". Durant sa carrière, l'écrivain a couvert des moments historiques mais aussi rencontré les plus grands de ce monde. Ami intime d'Albert Camus, proche de Pierre Mendès France, Jean Daniel a acquis une célébrité mondiale en 1963. Cette année-là, il a réalisé une interview de John F. Kennedy, alors président des Etats-Unis. A la Maison-Blanche, il l'avait chargé d'apporter un message de paix à Fidel Castro, son meilleur ennemi.

Ce qu'il fit quelques semaines plus tard à Cuba. "Au début, Fidel m’a écouté - je veux dire a écouté Kennedy - avec un intérêt dévorant : frisant sa barbe, enfonçant et redressant son béret noir, ajustant sa vareuse de guérillero, jetant mille lumières pétillantes depuis les...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !