Ce mercredi 29 juillet, Eva Darlan, ancienne présidente du comité de soutien à Jacqueline Sauvage, a réagi à l'annonce de la mort de celle qui était devenue "malgré elle un symbole" des violences faites aux femmes. Au micro de France bleu Orléans, l'actrice s'est dite "très triste" et "très en colère".
Mort de Jacqueline Sauvage : l'actrice Eva Darlan "très triste" et "très en colère"

Jacqueline Sauvage s'est éteinte le 23 juillet dernier à son domicile de La Selle-sur-le-Bied a annoncé le quotidien La République du Centre ce mercredi 29 juillet. Une nouvelle qui a bouleversé Muriel Robin, qui l'avait incarnée à l'écran, mais également Eva Darlan, ancienne présidente du comité de soutien à celle qui, bien malgré elle, était devenue un symbole des violences faites aux femmes. Interrogée par nos confrères de France bleu Orléans, l'actrice a fait part de sa tristesse, mais également de sa colère.

"Je suis très triste qu'elle n'ait pas continué à être dans le calme pendant encore de longues années, profiter de ses filles, de ses petits-enfants et d'une vie de famille paisible. Je suis très très triste de ça", a-t-elle soupiré, alors que Jacqueline Sauvage, condamnée pour le meurtre de son mari violent, a été graciée par François Hollande il y a tout juste trois ans de cela, et de poursuivre, "je suis très en colère car rien ne bouge".

"C'est quoi, ça ? Une société qui ne se bouge pas alors que les femmes sont assassinées"

"Ça n'a rien résolu : le gouvernement n'a rien cédé, n'a rien donné par la suite, il y a eu des effets d'annonce, point final, regrette-elle, Il y a eu beaucoup de blabla et ça n'a rien changé". Alors que la loi de 2019 prévoyait un bracelet "anti-rapprochement" pour les conjoints violents, Eva Darlan s'agace : "On attend encore les bracelets électroniques, il n'y a pas d'argent, paraît-il....

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !