Guy Bedos est mort le 28 mai dernier, à l'âge de 85 ans. En 2015, l'humoriste et comédien s'était raconté dans une autobiographie intitulée "Je me souviendrai de tout", parue aux éditions Fayard. Dans cet ouvrage pour le moins intime, il racontait notamment ses problèmes d'argent.
Mort de Guy Bedos : quand le comédien se disait "fauché" à la fin de sa vie

Au cours de sa vie, Guy Bedos aurait été confronté à quelques difficultés financières. L'humoriste et comédien, mort le 28 mai dernier à l'âge de 85 ans, avait d'ailleurs fait quelques confidences à ce sujet, dans son autobiographie Je me souviendrai de tout, parue en septembre 2015 aux éditions Fayard. Dans cet ouvrage intime et mélancolique, le père de Nicolas Bedos évoquait ses souvenirs avec son ancienne fiancée François Dorléac, la sœur de Catherine Deneuve, mais se confiait également sur des sujets moins glorieux, et notamment ses problèmes d'argent. "Fauché. Plus un rond à la banque. Tout dépensé. Six mois après avoir mis un terme à ma carrière de show-man, des salles pleines à craquer depuis cinquante ans", écrivait-il à l'époque.

Afin de régler ses problèmes d'argent, Guy Bedos a même été contraint de vendre sa maison en Corse "pour survivre", comme il l'expliquait dans son autobiographie. Des propos qu'il avait toutefois tenu à nuancer face à Marie Drucker, sur RTL. Alors que la journaliste l'interrogeait sur ce passage du livre où il se disait "fauché", le principal intéressé avait tenu à faire une mise au point : "N'exagérez pas. Je vends ma maison en Corse pas seulement pour l'argent. C'est vrai que je ne fais pas très attention à mon budget...", avait-il néanmoins reconnu. Et de confier, sur le ton de la plaisanterie : "J'ai rencontré Michel Sardou hier soir, il voulait me donner de l'argent".

La Corse, son...