Le 28 mai dernier, c'est Nicolas Bedos qui a annoncé la mort de son père, l'humoriste Guy Bedos, sur les réseaux sociaux. Moins d'une semaine plus tard, c'est sa sœur, Victoria qui écrit une lettre très émouvante à leur papa dans les colonnes de Paris Match.
Mort de Guy Bedos : la bouleversante lettre de sa fille Victoria Bedos

« Mon père préféré, à l’heure où je t’écris, je suis allongée dans ton lit, je porte ton eau de Cologne Roger Gallet et j’ai mis un de tes pulls en cachemire, le rose poudré, à col V, qui t’allait si bien. » Moins d’une semaine après la mort de son père, c’est au tour de Victoria Bedos de prendre la plume dans les colonnes de Paris Match. Le 28 mai dernier, c’est son frère, Nicolas Bedos qui a annoncé la mort de leur papa à l’âge de 85 ans. « Dehors, il fait chaud, c’est presque l’été, mais j’ai froid, si froid de toi. Aussi froid que toi quand je suis venue te voir au funérarium, hier après-midi, et que j’ai posé un baiser sur ton front. Il était glacé, ça m’a affolée car, à part ça, tu avais l’air d’être là, tellement là », écrit ce mercredi 3 juin dans le magazine la fille de Guy Bedos et Joëlle Bercot. « Je t’en veux, papa, de ne plus être là », écrit celle qui aurait aimé que son père lui tende un mouchoir tellement elle ne parvient pas à retenir ses larmes. Au-delà de son aspect bouleversant, le texte de Victoria Bedos donne des informations très précises sur les derniers instants de la vie de l’humoriste.

« Tu es parti jeudi à 16h30. Il fallait que tu partes, tu as voulu partir, en homme révolté que tu es, tu as fait une grève de la faim pour que ça s’arrête. Que cette confusion mentale cesse, que ce brouillard dans ta tête disparaisse », raconte, à la veille de l’hommage...