Après Tahiti, c'est au tour de l'élection de Miss Centre-Val de Loire d'être menacée au risque de perturber Miss France 2021. Mais c'était sans compter sur Sylvie Tellier qui a répliqué.
Miss France 2021 : une nouvelle démission perturbe son bon déroulement

« Je suis attristée et surprise. » Ces mots sont signés Sylvie Tellier. Si elle est chagrinée, c’est parce qu’une nouvelle péripétie vient semer le trouble dans la préparation de l’élection de Miss France 2021, plus précisément de Miss Centre-Val de Loire. Son délégué interrégional, Jean-Jacques Sabourin est sur le départ. Dans les colonnes de La Nouvelle République, il a annoncé son intention de ne pas organiser l’élection en septembre comme c’était prévu. La raison de la brouille : les « exigences financières du comité Miss France ». « Nous avons évoqué une élection à huis clos. Ce qui a été accepté, mais il y a une seule condition : la présence obligatoire de Miss France (NDLR : Clémence Botino). La présence de Miss France, c’est un chèque de 3 200 euros, sans compter les frais d’hébergement », avait-il révélé dans le journal local, comme le rappelle Télé-Loisirs.

Mais, il n’est absolument pas question pour Sylvie Tellier d’annuler l’élection. « Nous fêtons en 2020, le centième anniversaire de la création du concours. Nous devons organiser l’élection, à huis clos s’il le faut. Et avec du public à chaque fois que la législation et les conditions le permettront. J’ai effectivement demandé à mes délégués d’associer Miss France à leurs élections régionales », explique la patronne des miss à La Nouvelle République qui révèle que l’organisatrice de Miss Eure-et-Loir Stéphanie...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !