Reconnu pour son talent, le chemin vers le succès n'a pas été un long fleuve tranquille pour Michel Polnareff. Et ce, en raison de la pression de ses parents selon L'Obs, ce dimanche 16 août.
Michel Polnareff traumatisé : cette énorme pression de ses parents

Pour garantir son succès, les parents de Michel Polnareff étaient prêts à tout, quitte à lui laisser de profonds traumatismes. "Dès l'âge de 4 ans, on m'assoit devant un piano. J'en joue dix heures par jour", s'est rappelé le chanteur de 76 ans, comme l'ont cité nos confrères de l'hebdomadaire L'Obs ce dimanche 16 août. Mais son enfance, sa vie avant le succès, ont surtout été marquées par la pression de son père, bien décidé à le voir réussir. "Mon père s'asseyait sur le clavier du piano et je devais nommer les notes sur lesquelles il était assis. Je n'avais pas intérêt à me tromper." Un acharnement psychologique auquel se sont ajoutées des violences physiques. Et l'interprète de On ira tous au paradis, malmené par la presse, ne pouvait pas non plus compter sur l'appui de sa mère, cette dernière participant à cette pression.

"Il faut que je sois le premier en tout, au Conservatoire comme en classe. Si je suis deuxième, ma mère menace aussitôt de se suicider", selon Michel Polnareff. Et ce, en prétendant vouloir l'épargner d'une autre punition : "mon père va venir me corriger avec sa ceinture, du côté de la boucle." Traumatisé par une enfance loin d'être douce, le chanteur a tout fait pour prolonger son quart d'heure de gloire, lorsque le succès avait frappé à sa porte suite au titre La poupée qui fait non. "J'ai découvert très vite que de rester au sommet est d'autant plus dur quand on y arrive tout de suite et il fallait...

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >