Jessica Mulroney, évincée de la vie de Meghan Markle depuis qu'elle est accusée de racisme, a traversé une période de dépression très lourde, qui a bien failli lui coûter la vie.
Meghan Markle : idées suicidaires, honte... son amie Jessica Mulroney a pensé au pire

Jessica Mulroney a touché le fond. Après la mort de George Floyd lors d'une interpellation le lundi 25 mai aux États-Unis, la meilleure amie de Meghan Markle avait été accusée de racisme par Sasha Exeter. En effet, la blogueuse avait pointé du doigt le silence de la styliste canadienne autour de la lutte anti-racisme soutenue par le mouvement Black Lives Matter. Une remarque à laquelle la jeune femme avait répondu par des menaces, promettant de mettre fin à la carrière de l'influenceuse et de l'attaquer en justice. Des déclarations qui avaient remis de l'huile sur le feu puisque Sasha Exeter avait insisté sur le fait que son interlocutrice était "bien consciente de sa richesse, de son pouvoir et du privilège dû à sa couleur de peau". Ce scandale a valu à Jessica Mulroney la perte de son contrat avec Good Morning America, l'arrêt de la diffusion de son émission I Do, Redo sur la chaîne canadienne CTV, mais aussi la fin de son amitié avec l'épouse du prince Harry qui lui a tourné le dos, et une profonde dépression...

Dans une première interview accordée à The Post, relayée par Page Six, Jessica Mulroney s'est exprimée à ce sujet, éprouvée : "Je ressens encore beaucoup de honte. J'ai le sentiment que les gens croient le pire sur moi." Des confidences confirmées par ses amis qui ont révélé que la consultante en marketing de 40 ans avait été mise sous antidépresseurs lourds. "Jessica a toujours été très fait face à l'anxiété depuis...

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant