En visioconférence avec des jeunes dirigeants du Commonwealth Trust, le prince Harry a donné son point de vue sur l'organisation dirigée par Elizabeth II, rapporte le Daily Mail ce lundi 6 juillet. De plus en plus engagé dans la lutte contre le racisme, le duc de Sussex a invité la famille royale à "reconnaître ses torts passés". Une phrase maladroite qui fait couler beaucoup d'encre.
Meghan Markle et Harry : cette phrase maladroite qui ne va pas plaire à Elizabeth II

Meghan Markle et Harry ont fait de la lutte contre le racisme leur nouveau cheval de bataille. Si les Windsor doivent s'abstenir de toute prise de position politique, les Sussex, qui ont renoncé à leurs fonctions royales, n'hésitent désormais plus à dire haut et fort ce qu'ils se contentaient jusqu'alors de penser tout bas… quitte à se brouiller avec les leurs. C'est ce qu'a une nouvelle fois prouvé Harry lors d'un appel en visioconférence avec quatre jeunes leaders du Commonwealth Trust, rapporte le Daily Mail.

Depuis Los Angeles, où il s'est exilé avec Meghan Markle et Archie, le fils cadet de Diana a pointé du doigt l'histoire même du Commonwealth, dirigé par sa grand-mère, la reine Elizabeth II. "Nous ne pouvons pas aller de l'avant si nous ne reconnaissons pas le passé", a-t-il soupiré, avant de poursuivre, "Tellement de personnes ont fait un si bon travail à reconnaître le passé, et à essayer de réparer leurs torts, mais je pense que nous savons tous qu'il y a encore beaucoup de travail à faire". Une critique acerbe à l'encontre de l'actuelle monarque qui devrait, selon lui, s'exprimer publiquement et reconnaître les "erreurs" de leurs ancêtres et de leur politique colonialiste. "Ce ne sera pas facile et dans certains cas, cela ne sera pas confortable, mais cela doit être fait, car, devinez quoi, tout le monde en profite", a ajouté Harry.

Un comportement "inapproprié"

Des propos maladroits approuvés par Meghan Markle et qui ont choqué un...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !