Chroniqueur mondain bien connu de la presse nord-américaine, Shinan Govani, qui a jadis reçu Meghan Markle chez lui, analyse dans un article pour le magazine Tatler l'effet qu'elle produit sur son entourage, et ce que selon lui elle va perdre en quittant Toronto pour Los Angeles.
Meghan Markle clivante ? Cette étrange petite phrase sur son caractère

On ne parle que de ça. En ayant décidé de quitter de manière soudaine Toronto pour s’installer à Los Angeles, le duc et la duchesse de Sussex sont de toutes les conversations, rapporte Shinan Govani, observateur privilégié de la bonne société canadienne. Meghan Markle a habité six ans à Toronto quand elle n’était encore que l’actrice révélation de la série Suits. “Elle était incontournable chez nous”, écrit notre confrère, et ce, “qu'elle promène ses chiens dans le parc Trinity Bellwoods, qu'elle achète du levain chez Blackbird Baking Co dans Kensington Market ou qu'elle se fasse soigner au laser chez sa dermatologue de prédilection, Lorinda Zimmerman, sur Portland Street”. Govani rappelle qu’elle y avait aussi son meilleur ami et confident, Markus Anderson, sans négliger que c’est à Toronto aussi qu’elle avait rencontré le chef cuisinier Cory Vitiello, pendant deux ans son fiancé. 

Le journaliste de Tatler rappelle non sans fierté, avoir été le premier à écrire que Meghan avait été vue en train de flirter avec le petit fils de la Reine Elisabeth. Et se souvient aussi avoir accueilli une fois l’ex-actrice - “qui n’était alors qu’une parmi d’autres” - à son domicile lors d’un dîner, où elle était venu rejoindre Vitiello. "Ceux qui connaissaient le mieux Meghan sont souvent les plus sceptiques à son sujet", dit-il. Et le journaliste de citer un ami qui lui avait ce soir-là confié : "Elle est comme...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.