C'est officiel : Meghan Markle et le prince Harry ne feront plus partie de la famille royale britannique, en tout cas de façon protocolaire. Désormais, les époux Sussex voguent vers d'autres aventures, loin d'Elizabeth II. Et il y a un sujet avec lequel Sa Majesté a bien du mal à composer.
Meghan et Harry quittent la famille royale : ce qui fait le plus souffrir Elizabeth II

Il aura fallu d’âpres négociations et de nombreuses incompréhensions avant qu’un terrain d’entente ne soit trouvé. Il y a quelques jours, Meghan Markle et le prince Harry annonçaient sur Instagram qu’ils ne souhaitaient plus honorer leur rôle de premier plan au sein de la famille royale. Choquée par cette annonce inattendue, Elizabeth II a tout fait pour ne pas que le bateau coule. Au terme d’une réunion de crise organisée à Sandringham, la monarque de 93 avait alors autorisé une « période de transition », en accord avec la volonté d’indépendance financière de son petit-fils. Samedi 18 janvier, un nouveau rebondissement a encore surpris tout le monde : cette fois, Meghan Markle et le prince Harry renoncent à leurs titres royaux. Les époux Sussex se débarrassent ainsi de leur distinction d’or pour tenter de se fondre dans la masse au Canada. Une décision que la reine Elizabeth encaisse avec difficulté…

Le coup de trop pour Elizabeth II ?

Si le prince Harry doit encore honorer certaines obligations au Royaume-Uni, Meghan Markle a déjà pris la poudre d’escampette. Désormais, c’est au Canada que l’ex-duchesse savoure sa liberté,...