Le 6 juillet 2019, c'est en toute intimité que le prince Harry et Meghan Markle ont célébré le baptême d'Archie. Mais au sein de la famille royale britannique, cet événement a ravivé les tensions.
Meghan et Harry : le baptême d’Archie, un moment de grande gêne pour la famille royale

C'est avec la même discrétion que pour sa naissance que le prince Harry et Meghan Markle ont baptisé leur fils. Le 6 juillet 2019 dans la chapelle privée du château de Windsor, les Sussex ont assisté à la cérémonie intimiste qu'ils avaient souhaitée. Malgré leur aversion pour les traditions, ils avaient apaisé la colère des Britanniques en partageant plusieurs clichés du baptême d'Archie. L'occasion de découvrir un beau portrait de famille... sur lequel manquaient plusieurs figures de la Couronne. Et notamment la reine Elizabeth II et le prince Philip - partis pour le week-end dans la résidence royale de Sandringham à Norfolk - pourtant les premiers à avoir rencontré le bébé. A l'époque, Buckingham Palace avait assuré qu'ils étaient retenus par un engagement de longue date, tout comme lors du baptême du prince Louis. Mais selon les auteurs de Royals at War, le couple aurait délibérément choisi de ne pas y assister à cause des tensions déjà palpables au sein de The Firm.

"Il est évident que la reine et le prince Philip sont restés à l'écart, écrivent Dylan Howard et Andy Tillett. Ils avaient été généreux et compréhensifs. Mais ils se sentaient simplement gênés publiquement par le comportement de contrôle de Meghan." La raison ? Meghan Markle et le prince Harry, au courant de l'agenda d'Elizabeth II et du prince Philip, n'auraient rien fait pour repousser le baptême de leur fils. "Certains ont le sentiment qu'ils auraient dû...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !