Réquisitionnée dans un hôpital parisien pour accueillir les patients contaminés par le coronavirus Covid-19, Marine Lorphelin, qui se destine à une carrière de médecin généraliste, a émis des doutes sur la chloroquine en story Instagram. Un commentaire qui lui a valu un échange plutôt tendu avec un internaute.
Marine Lorphelin émet des doutes sur la chloroquine : son échange tendu avec un internaute

Le traitement à base de chloroquine, dont le professeur Didier Raoult vante les mérites, est au cœur de nombreuses polémiques cette semaine. Alors qu'une poignée de chercheurs pense que le médicament pourrait sauver des patients contaminés par le coronavirus Covid-19, la majorité du corps médical se montre prudente face à ces affirmations. C'est notamment le cas de Marine Lorphelin. Interne en médecine, l'ex-Miss France s'est positionnée sur le sujet sur Instagram, au risque de déplaire à certains de ses abonnés.

"Juste pour dire que la fameuse étude sur l'hydroxychloroquine a un TRÈS faible niveau de preuve, de nombreux biais… On ne doit pas se baser sur des "présentiments", éléments subjectifs, et les politiques ne devraient pas rentrer dans le débat thérapeutique !", s'est insurgée la future mariée en story. "Tu as raison Marine… Dans le doute, vaut mieux laisser les gens crever", lui a alors rétorqué un internaute, visiblement agacé par la prise de position de la jeune femme. Loin de perdre son calme face à cette attaque, Miss France 2013 a préféré rendre cet échange public afin d'expliquer son propos.

"Vos propos sont complètement disproportionnés. Ce n'est aucunement ce que j'ai dit", lui a-t-elle répondu, avant de poursuivre, "Nous traitons aussi quelques patients avec ce fameux "traitement" mais il faut être mesuré et conscient que l'étude ne suffit pas DU TOUT à affirmer son efficacité et surtout c'est INADMISSIBLE que...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef