Interne en médecine, Marine Lorphelin est en première ligne face au coronavirus. Depuis le début de cette crise sanitaire, Miss France 2013 a donc dû apprendre un douloureux exercice. Elle raconte.
Marine Lorphelin : ce qu’elle a dû apprendre à cause du coronavirus

« Comme tous les Français, j’ai des hauts et des bas », assure Marine Lorphelin ce vendredi 10 avril dans les colonnes du Parisien. Sauf qu’à la différence de beaucoup de Français, les « bas » de Miss France 2013 sont extrêmement brutaux. Et pour cause, en tant qu’interne en médecine, la jeune femme de 27 ans est en première ligne face au coronavirus. « Je travaille dans un hôpital parisien qui prend en charge de nombreux cas de Covid-19 et ça fait déjà plus d'un mois que nous sommes face à l'épidémie », détaille-t-elle. Plus que la majorité des personnes, Marine Lorphelin a donc une vision très concrète des ravages de cette épidémie. Et des conditions déplorables dans lesquelles doivent travailler le personnel soignant. « Nous n’avons pas assez de matériel », déplore-t-elle. Et de lister : « Au début c'était les masques qui nous manquaient, aujourd'hui, ce sont les blouses. On ne les change pas autant que nous le devrions ».

Un douloureux apprentissage pour Marine Lorphelin

C’est pour cela d’ailleurs qu’elle a exigé de son fiancé qu’il ne la rejoigne pas pendant le confinement. De peur de lui faire prendre le moindre risque,...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.