Lisa Azuelos, réalisatrice, fille aînée de Marie Laforêt, se confie dans le dernier Paris Match sur la fin de vie de sa mère, et raconte comment leur relation avait changé.
Marie Laforêt radicale à la fin de sa vie : les émouvantes confidences de sa fille

Huit mois après le décès de Marie Laforêt, Lisa Azuelos, sa fille aînée, reste encore très émue par sa disparition. La chanteuse et actrice, qui s'est éteinte à l'âge de 80 ans, et la réalisatrice de 54 ans ont toujours eu une relation compliquée. "C’est comme si j’avais grandi orpheline de parents vivants", racontait Lisa Azuelos dans Gala en 2014. Mais à la fin de la vie de Marie Laforêt "n'est resté que l'amour", comme le confie la quinquagénaire dans Paris Match (numéro du 9 juillet). "J'ai été très proche d'elle à la fin de sa vie. (…) C'était une louve solitaire ma mère. Et quand elle est partie, ça m'a débarrassée de toute la partie difficile liée au fait qu'elle avait un peu du mal à être mère. N'est resté que l'amour."

Lisa Azuelos explique aussi pourquoi sa mère avait disparu de la scène médiatique, avait arrêté de chanter et de jouer. Cette icône des années 60, dont la carrière autant que la vie amoureuse (elle a été mariée cinq fois) ont défrayé la chronique, "n'avait pas envie qu'on la voie vieillir". Lisa Azuelos estime que, de son vivant, sa mère n'a pas obtenu toute la reconnaissance qu'elle méritait pour son œuvre. "On lui donne aujourd'hui des lettres de noblesse qu'elle n'a pas eues de son vivant… À l'époque, on la prenait pour une potiche, tout comme on prenait toutes les femmes pour des potiches, d'ailleurs…"

"C'est crevant d'amour"

Mais jusque sur son lit de mort, Marie Laforêt est restée...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !