Lors d'une interview accordée à Arte Radio, Lio n'a pas hésité à comparer Serge Gainsbourg au producteur américain déchu, Harvey Weinstein, en raison de son comportement déplacé, selon elle, envers les femmes.
Lio accuse Serge Gainsbourg : "Il est le Weinstein de la chanson"

Lio est connue pour ne pas avoir peur de livrer le fond de sa pensée, et la chanteuse l’a prouvé une nouvelle fois dans le podcast Transmission d’Arte Radio. Interrogée sur sa carrière musicale, celle qui affirme être abstinente depuis huit ans est revenue sur son tube "Banana Split", qui fait implicitement référence au sexe. Au passage, la sœur d'Helena Noguerra s’est fendue d’une comparaison salée au titre "Les Sucettes", chanté par France Gall, et a affirmé que son compositeur, Serge Gainsbourg, était le "Harvey Weinstein de la chanson", rapporte Vanity Fair.

Après avoir assuré que la connotation sexuelle de "Banana Split" était pleinement assumée, en accord avec son parolier Jacques Duval, Lio a estimé que Serge Gainsbourg avait "trahi France Gall", en lui faisant chanter un titre à double sens. En l’occurrence, une description de la fellation, comme l’a lui-même expliqué le chanteur, alors que France Gall pensait simplement évoquer ses souvenirs de vacances à Noirmoutier. "Elle n’avait pas compris à l’époque. Il est le Weinstein de la chanson", a-t-elle déclaré, en référence au producteur américain, condamné pour "viol et agression sexuelle".

"C’est un viol"

Loin de s’en tenir là, Lio a poursuivi en affirmant que "Gainsbourg se comportait mal avec les jeunes femmes". "Il était un harceleur. J’en ai été témoin plusieurs fois. Et France Gall a été abusée, avec cette chanson, par des adultes sans respect. C’est...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >