Dans les colonnes de Paris Match, Carla Bruni a apporté son soutien à Carré Otis, ainsi que les autres mannequins qui accusent Gérald Marie, ex-patron de l'agence Élite d'agressions sexuelles et tentatives de viol.
L'ex-patron d'Élite accusé d'agressions sexuelles : Carla Bruni apporte son soutien aux victimes présumées

La vague #MeToo débarque dans le monde de la mode. insufflé en 2017 après les accusations de plusieurs actrices contre le producteur Harvey Weinstein, le mouvement se poursuit désormais dans plusieurs domaines pour dénoncer les agressions sexuelles, tentatives de viol et viols, dont les femmes sont, ou ont été victimes. Récemment, c'est Carré Otis, mannequin des années 1990 et ex-femme de Mickey Rourke qui a déposé une plainte au civil contre Gérald Marie, ancien patron de l'agence Élite qu'elle accuse de viol. C'est alors qu'elle logeait chez lui, fraîchement débarquée de Californie à l'âge de 17 ans, qu'elle rapporte avoir subi ces agressions durant "plusieurs mois". A l'époque, il s'agissait pour elle d'un "privilège" d'être hébergée par cet homme influent dans le monde de la mode, fiancé à Linda Evangelista qui vivait également avec lui.

"Je savais que j'avais à supporter ces abus pour pouvoir continuer à travailler. J'ai été profondément...