C'est un livre qui fait polémique. Le journaliste argentin Leonardo Faccio vient de sortir une autobiographie non-autorisée de Letizia d'Espagne, dans laquelle il revient notamment sur son passé ainsi que sur sa vie de reine. Il en profite pour révéler l'intriguant surnom donné par le personnel du Palais Royal.
Letizia d'Espagne pire que Meghan Markle ? Ce surnom donné par le staff du Palais Royal qui intrigue

C'est un ouvrage qui intrigue. Jeudi 20 février est paru l'essai Letizia, la reine impatiente de Leonardo Faccio, aux éditions Debate. Comme son nom l'indique si bien, il s'agit donc d'un livre consacré à la reine d'Espagne. À ceci près qu'il s'agit d'une autobiographie non-autorisée. Car les faits relatés par ce journaliste argentin pourraient aussi bien porter préjudice à Letizia qu'à l'ensemble de la famille royale d'Espagne. L'auteur revient notamment sur le passé de la reine et les différentes conquêtes qu'elle a eu avant d'épouser le roi Felipe VI, en mai 2004.

Leonardo Faccio a publié quelques bonnes feuilles de son livre sur le site du Vanity Fair espagnol. Il révèle ainsi que Letizia d'Espagne impose l'image d'une femme forte, ce qui lui vaut un sobriquet adéquat dans son entourage : "A la Casa Real, où les surnoms donnés aux reines ont souvent été péjoratifs, c'est la première fois que l'on appelle une reine 'cheffe'. Bien qu'avant d'épouser Felipe, Letizia d'Ortiz se comportait déjà de la sorte".

Leonardo Faccio dresse un portrait au vitriol de la monarque, présentée comme une femme ambitieuse et dominatrice. Le journaliste cite notamment les propos d'Andrew Morton, biographe de Lady Di et auteur du livre Ladies of Spain. D'après ce dernier, le fait que Felipe ait épousé Letizia n'a rien d'anodin : "L'enfant, qui se sentait étouffé par sa mère, a choisi une femme de poigne et derrière qui il pourrait se réfugier". Letizia,...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.