La comédienne Leïla Bekhti s'est confiée au Parisien sur sa peur qu'il arrive quelque chose à son fils Souleymane depuis sa naissance, et ce alors qu'elle attend son second enfant.
Leïla Bekhti terrifiée depuis qu’elle est devenue maman, elle se confie

Leïla Bekhti a tout pour être heureuse. Professionnellement, sa carrière reste active avec notamment son rôle dans le film à venir de Lucie Borleteau, Chanson Douce, adapté du roman de Leïla Slimani. Elle y incarne Myriam, une jeune mère de deux enfants qui engage une nounou très inquiétante pour s’en occuper, incarnée par Karine Viard. Une histoire sordide qui joue sur les inquiétudes de la maternité… Ce qui résonne forcément avec la vie de la comédienne : Leïla Bekhti a en effet donné naissance à son fils Souleymane en 2017. Son compagnon Tahar Rahim et elle attendent d’ailleurs leur second enfant dans les prochains mois ! L’actrice s’est donc confiée au Parisien sur ce film et sur ce que la maternité a changé dans sa vie.

Les affres de la maternité 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le lien entre une mère et son enfant a frappé de plein fouet la jeune maman : "Quand mon fils est né, j'ai cessé d'avoir peur pour moi. Maintenant, j'ai peur pour lui” explique-t-elle dans les colonnes du journal. Mais il ne faut absolument pas avoir honte de se laisser traverser par ses peurs” , ajoute-t-elle, avant de faire une comparaison...