Avant de remplir des salles comme l'Olympia , Patricia Kaas cartonnait à la fête de la bière de Francfort. Dans Paris Match, François Bernheim rappelle l'avoir découverte là-bas en 1983.
Le saviez-vous ? Patricia Kaas a été découverte à la fête de la bière de Francfort

C’est le tube Mademoiselle chante le blues qui a permis en 1987 à Patricia Kaas de rencontrer le succès. « Mademoiselle boit du rouge », lui fait chanter l’auteur du hit, Didier Barbelivien, mais c’est à la fête de la bière que la jeune chanteuse a été découverte par François Bernheim en 1983. Le chanteur Joël Cartigny lui avait envoyé une cassette vidéo où l’on pouvait voir la jeune chanteuse se produire dans un club, situé en Allemagne. Elle y chante I’m just a gigolo et des tubes de Claude François. Un répertoire masculin étonnant sublimé par sa voix grave qui subjugue l’ancien directeur artistique de Barclay. Il vient de créer sa propre société. Sous le charme, il décide d’en savoir plus et téléphone au numéro inscrit au dos de la cassette. C’est sa mère, allemande, qui décroche. Elle ne parle pas français, mais il finit par découvrir que la jeune artiste qui vit à la frontière entre la France et l’Allemagne doit se produire le lendemain de la fête de la bière de Francfort.

Malgré la pluie battante, il décide de s’y rendre. Un voyage qu’il ne va pas regretter. Quand il arrive sur les lieux : rien ne semble propice au bon déroulement d’un tour de chant. « Un rectangle de 1,5 mètre sur 2 » doit servir de scène au sein d’un « chapiteau boueux où des centaines d’hommes ivres sont assis à d’immenses tables », se souvient François Bernheim dans les colonnes de Paris Match. Il est inquiet pour la...

Ne vous sentez plus mal à l'aise lorsque vous portez un masque ! Découvrez le support de masque qui vous simplifie votre quotidien !