En novembre dernier, le prince Andrew démissionnait de ses fonctions officielles en raison notamment de ses liens avec Jeffrey Epstein, le financier accusé de viols. Son père, le prince Philip, aurait lui-même ordonné à son fils de se retirer de la vie politique.
Le prince Andrew vivement sermonné par son père le prince Philip

Le conseil d'un père à son fils. Le prince Andrew avait démissionné au mois de novembre dernier de tous ses engagements officiels en raison de ses liens avec Jeffrey Epstein, milliardaire américain accusé de viols par plusieurs femmes. Avant de se retirer de la vie politique, le deuxième fils de la reine avait tenté de rectifier le tir en accordant une interview à la BBC. Malheureusement, cet entretien n'a rien arrangé. Pire encore, l'attitude du prince Andrew n'aurait en rien arrangé ses affaires. De nombreux observateurs se sont demandé si ce dernier était "conscient du sérieux de l'affaire, riant et souriant pendant l'interview".

Après cette interview, le prince Andrew avait fini par abandonner ses fonctions. Le prince Philip aurait conseillé à son fils de prendre cette décision. Une source révèle au Daily Telegraph : "C'était une discussion tendue et Philip a dit à son fils qu'il devait prendre ses engagements" pour le "bien de la monarchie". Le prince Andrew s'est également entretenu avec son frère le prince Charles qui a eu des mots très durs envers lui. Le prince Andrew étant à l'origine de cette crise sans précédent dans l'histoire de la famille royale britannique.

Le fils aîné de la reine aurait déclaré à son frère qu'il n'aurait désormais "aucun moyen de réintégrer la famille dans un avenir proche". Pour rappel, le prince Andrew a été accusé par Virginia Roberts de l'avoir abusée sexuellement alors qu'elle était...