Touché de plein fouet par l'épidémie de coronavirus Covid-19, le Royaume-Uni se prépare au pire scénario. Bien que confinée, la famille royale continue d'apporter son soutien à ses sujets. C'est dans ce contexte pour le moins particulier que le prince Andrew, qui tentait d'apporter son aide aux soignants, s'est fait épingler sur Twitter.
Le prince Andrew apporte son aide aux soignants : cette opération de com’ qui passe mal

Ce jeudi 9 avril, le Royaume-Uni déplorait 881 nouvelles victimes. Avec un bilan total de 7 978, le pays compte parmi les plus touchés par l'épidémie de coronavirus Covid-19. Face à cette terrible épreuve, tous les membres de la famille royale sont désormais mis à contribution. Alors que Kate Middleton et le prince William sont envoyés au front, Elizabeth II s'est adressée à ses sujets dans un discours historique. Bien que contaminé, le prince Charles quant-à-lui a continué de travailler, confiné dans son bureau. Un exemple suivi par son petit-frère, le prince Andrew, qui n'a pas convaincu les Britanniques.

C'est pourtant avec un enthousiasme certain que le prince s'est affairé aux côtés de son ex-femme, Sarah Ferguson. Les parents des princesses Beatrice et Eugenie, ont, à l'instar de la princesse Victoria de Suède, retroussé leurs manches. Publiées sur Twitter, les photos du duc d'York emballant des cupcakes à destination des soignants n'ont cependant pas eu l'effet escompté. Les internautes, encore sous le choc des accusations autour de l'affaire Epstein, n'ont pas épargné le fils d'Elizabeth II.

Néfaste à l'image de la famille royale

"Donc, ça doit nous faire oublier ses crimes", s'est interrogée une utilisatrice du réseau social en commentaire. "Une fois que le prince pédophile aura fini d'emballer ses paquets, il pourra parler au FBI", s'est indigné un autre, quand une internaute soupire, "Donc les gens utilisent vraiment le...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.