Impliqué dans le scandale Jeffrey Epstein, une nouvelle polémique enfle autour du prince Andrew. Selon le Mail on Sunday, samedi 7 décembre, ce tollé concerne des voyages en jet-privé. Des révélations impliquant, encore, son ami David Rowland.
Le Prince Andrew à nouveau accusé : cette combine pour voler gratuitement dans un jet hyper-luxueux

Samedi 7 décembre, le Mail on Sunday a fait de nouvelles révélations accablantes pour le duc d'York. Selon nos confrères d'outre-Manche, le père des princesses Eugenie et Beatrice aurait conclu un accord secret en 2010 avec David Rowland, son ami multimillionnaire controversé pour son évasion fiscale. Le but de cet accord ? Voler autour du monde à bord d'un jet plus que luxueux, le Global Express, estimé à 40 millions de livres Sterling (soit plus de 47 millions d'euros).

Un mail exhumé par le tabloïd britannique a dévoilé que ce somptueux appareil de quatorze places a été utilisé par le prince Andrew pour des engagements royaux à l'étranger. "Durant ces deux dernières années", le fils préféré de Sa Majesté Elizabeth II aurait voyagé à bord de cet avion "au moins cinq fois". Et ce, à l'occasion de missions officielles mais aussi pour la promotion de son projet [email protected] ainsi que celle de l'entreprise de David Rowland. Pour rappel, il avait profité de son statut d'envoyé commercial pour venir en aide au richissime financier. Si le prince Andrew a jeté son dévolu sur cet appareil de luxe, ce serait par "frustration" face à "l'avion vieillissant" proposé par la Royal Air Force (RAF). Son dernier voyage à bord du Global Express remonterait au mois de mai dernier.

Plus que jamais dans l'embarras, notamment suite à l'implication du prince Andrew dans le scandale Jeffrey Epstein, le palais de Buckingham a simplement déclaré que ces vols...