Invité sur le plateau de LCI, ce mardi 27 juillet, le professeur Gilbert Deray a dénoncé l'absence d'un sujet primordial dans les précédentes campagnes électorales : le sanitaire. Un domaine qui a pourtant toujours été important, bien avant la pandémie mondiale actuelle.
Le Pr Gilbert Deray tombe de sa chaise : "C'est incroyable, personne n'aborde le sujet !"

La frontière est mince entre le corps médical et la politique. À 9 mois de la prochaine élection présidentielle, le sanitaire est un sujet de plus en plus prioritaire. Le professeur Gilbert Deray n’a pas mâché ses mots sur le plateau de LCI, ce mardi 27 juillet. Celui qui n’hésite pas à être cinglant avec les anti-vaccins s’est exprimé sur la question de la santé, en vue de la présidentielle de 2022. Le chef du service néphrologie à la Pitié-Salpêtrière a notamment dénoncé l’absence de ce sujet lors des précédentes élections présidentielles : "S’il y a du sanitaire, ce sera bien la première fois."

Avant de livrer son opinion, Gilbert Deray a été clair sur sa position : "Je ne fais pas et je ne ferais pas de politique, j’aime trop la médecine pour ça." Le professeur, très engagé concernant la faible vaccination des Français, a dénoncé la mise à l’écart déplorable du sanitaire en politique : "Jusqu’à maintenant, on ne parlait pas de la question sanitaire dans les élections présidentielles. C’est incroyable, c’est extrêmement important et personne n’aborde le sujet." Pour le chef du service néphrologie à la Pitié-Salpêtrière, il aura fallu une pandémie mondiale pour déclencher une prise de conscience chez les politiciens. Pour les futurs candidats de 2022, le sujet "va clairement s’imposer".

Le professeur Gilbert Deray a profité de sa présence sur le plateau de LCI pour dénoncer des "inégalités de...

Vous souhaitez participer au salon des seniors ? Obtenez une invitation gratuite et venez nous rencontrer en cliquant ici >