En dépression depuis que le Michelin lui a retiré sa troisième étoile à Manigod, Marc Veyrat a traîné en justice le guide gastronomique dans l'espoir de pouvoir exposer ses méthodes. Le chef a été débouté ce mardi 31 décembre.
Le grand chef Marc Veyrat perd son procès contre le Guide Michelin

Qu’on apprécie ou non sa personnalité, Marc Veyrat est l'un des plus grands chefs français. Avec son double 20/20 au Gault et Millau, sa Légion d’honneur et sa palanquée de titres prestigieux dans le monde de la gastronomie, le Haut-Savoyard est une légende vivante. Il a longtemps été acclamé par le guide Michelin, qui lui a attribué à de multiples reprises un trois étoiles, sa note maximale. Mais en janvier 2019, La maison des bois, son établissement de Manigod, a été rétrogradé à deux étoiles. Une décision qui l’a, dans un premier temps, rendu furieux. Dénonçant « une véritable incompétence » des inspecteurs, il a accusé le guide rouge d’avoir « insulté toute la région » avec sa critique selon lui infondée et en partie erronée. Ce sont ensuite les idées noires qui l’ont envahi.

Marc Veyrat débouté par la justice

En juillet dernier, Marc Veyrat confiait au Point être « en dépression » et avoir songé au suicide. Il assurait avoir « voulu rejoindre [son] copain Bernard Loiseau là-haut » et de ne devoir son salut qu’à sa compagne. « Elle a eu peur, elle a caché mes cachets, mes fusils de chasse… », avait-il raconté,...