Le 7 janvier 2015, Georges Wolinski tombait sous les balles des frères Kouachi. Cinq ans après ce drame, alors que la France commémorait les morts de l'attentat de Charlie Hebdo, la tombe du dessinateur aurait été dégradée.
La tombe de Wolinski dégradée avant le triste anniversaire de l'attentat de Charlie Hebdo

Mercredi 7 janvier 2020, cinq ans jour pour jour après l'attaque contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo qui a coûté la vie à 12 personnes dont Georges Wolinski, sa tombe aurait été dégradée. Selon les informations de Libération, le mot "Charlie", dans l'épitaphe qui disait la cause de son décès (attentat contre Charlie Hebdo) aurait été enlevé. "Une ou deux fois par semaine, je passe devant la tombe de Wolinski. Ce jour-là, il y avait une dame devant, elle m'a fait remarquer que le mot 'Charlie' avait été effacé. J'ai passé la main, il y avait un creux, au moins trois millimètres de pierre enlevés", a confié au quotidien un habitant la porte de Vanves, qui traverse le cimetière du Montparnasse, dans lequel repose le dessinateur, pour aller au jardin du Luxembourg tous les jours. Selon lui, le mot a été effacé à l'aide d'un burin.

Une analyse confirmée par la veuve de Georges Wolinski, Maryse Wolinski. "C'est un peu enfoncé, c'est vraiment un coup, avec un...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !