Dans « The Singing Club », l'actrice anglaise incarne l'épouse d'un colonel. Depuis son cocon londonien, Kristin Scott Thomas évoque avec grâce son grand retour sur les écrans. 
Kristin Scott Thomas : « Je suis de nature pudique »Bestimage

Connaissiez-vous l’histoire vraie de la chorale de The Singing Club ?   Kristin Scott Thomas - Quand cet événement s’est produit en 2011, j’étais parisienne et je n’en avais pas pris connaissance. Mais j’ai tout de suite été emballée par ce récit, qui correspond en tout point au genre dans lequel les Anglais excellent : le film choral très drôle mais avec un cœur tendre, dans la veine de The Full Monty, qu’avait d’ailleurs signé notre réalisateur, Peter Cattaneo. Ces films nous embarquent avec enthousiasme dans des mondes que l’on ne connaît pas et nous mettent du baume au cœur. J’étais aussi ravie de me retrouver sur un projet avec autant d’actrices choisies pour interpréter des femmes de milieux sociaux et de tempéraments aussi variés, avec des histoires ne s’articulant pas autour de l’amour, du désamour, du désir... C’est une chance rare. Le rôle en tant que tel, celui de la femme du colonel, était un peu plus prévisible puisque je joue très souvent des femmes un peu coincées, autoritaires.

Pourquoi pensez-vous inspirer cela aux cinéastes ? ...Lire la suite sur Femina.fr

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant