Alors que Meghan Markle et le prince Harry ont effectué un Royal Tour très médiatisé en Afrique à l'automne, ce sont Kate Middleton et le prince William qui ont été choisis et missionnés par la reine Elizabeth II afin de parrainer la future grande réception donnée à Buckingham pour célébrer les investissements britanniques sur le continent africain.
Kate Middleton et William investis par la reine d’une nouvelle mission

Entre les Windsor et l'Afrique, il existe un lien fort et durable, affectueux et bienveillant. Déjà, à l'époque de Lady Diana, la monarchie britannique accentuait ses efforts humanitaires sur le continent : on a encore tous en mémoire ces photos réalisées dans un champ de mines en Angola par la princesse de Galles, coiffée d'un casque anti-éclats ; photos qui ont été "remakées" avec le prince Harry à l'automne 2019 lors du Royal Tour des Sussex en Afrique. Les Sussex justement ; si Meghan et Harry semblent avoir choisi de s'investir au Canada dans les prochains mois, leur idée de s'installer un jour en Afrique, soulevée en 2019, n'est pas entérinée pour autant. Et les Cambridge dans tout ça ?

Pour le prince William, l'Afrique est une comme une seconde patrie. C'est une terre qu'il affectionne tout particulièrement, à l'instar de ses parents Diana et le prince Charles, et ce, depuis son plus jeune âge. C'est même au Kenya en 2010, qu'il a demandé la main de sa future épouse, Kate Middleton. Inutile donc de dire que les Cambridge entretiennent eux aussi un rapport sans pareil avec le continent africain. Et cela tombe bien, puisque William (qui a toujours rêvé d'emmener son fils aîné, le prince George, sur ces terres qu'il affectionne tant) et Kate viennent d'être officiellement investis par la reine Elizabeth II pour couvrir un événement particulier.

C'est via un tweet publié directement par Kensington Palace sur leur compte que les Cambridge...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.