Karine Le Marchand a eu affaire à des gendarmes lors d'un moment peu opportun. Ils ont contrôlé sa dérogation alors qu'elle animait son émission quotidienne, en direct devant des milliers d'internautes.
Karine Le Marchand contrôlée par les gendarmes en plein live sur Instagram

Les risques du métier. En plein confinement, Karine Le Marchand joue les entremetteuses tous les soirs à 17h en live sur Instagram. Un programme très suivi, qui lui a valu une rencontre avec des gendarmes. Confinée dans le Sud avec sa famille, dont sa mère de 75 ans et sa fille de 17 ans, l'animatrice de L'Amour est dans le pré a raconté son échange -retransmis en direct- avec des hommes en uniforme.

"La semaine dernière, des gendarmes sont venus vérifier mon autorisation de sortie alors que j'étais en direct devant des milliers de gens. Je les ai même filmés. Mais j'avais bien coché ma case, je sors par obligation pour mon travail", a relaté l'animatrice de 51 ans dans une interview publiée ce dimanche 5 avril par Le Parisien.

Karine Le Marchand aurait pu enregistrer depuis chez elle, mais elle a une bonne raison pour ce déplacement quotidien : "Je n'ai pas de réseau dans la maison et je ne veux pas trop utiliser le wi-fi car ma fille en a besoin. Alors je vais là où la 4G passe, à l'entrée du village le plus proche et je me connecte." La grande amie de Stéphane Plaza, qui aide des agriculteurs à trouver l'amour depuis plus de dix ans, ne compte pas s'arrêter de "faire du bien aux gens"... Peu importent les conséquences.

Retrouvez cet article sur GALA

VIDÉO - Une candidate de Tout le monde veut prendre sa place rafraîchit la mémoire de Nagui 25 ans plus tard Didier Raoult : sa rencontre improbable avec Jean-Luc Mélenchon Patrick Bruel : le compte...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.